jeudi 24 janvier 2019

Comment organiser ses recherches docs ?

 [Contenu issu d'une séquence avec les 1STD2A 2013/14 ( Chantier lumière/Séquence recherche documentaire)]

séance 1 : comment faire une recherche doc par heuristie ?
séance 2 : recherche doc à la bibliothèque de l'école d'architecture de Nantes.

séance 1 : comment faire une recherche doc par heuristie ?
DEFINITION heuristie, carte conceptuelle, carte mentale.

L'heuristique (du grec ancien εὑρίσκω, eurisko, « je trouve »), parfois orthographiée euristique, est un terme de didactique qui signifie « l'art d'inventer, de faire des découvertes »

Une carte heuristique (mind map en anglais), aussi appelée carte des idées ou carte conceptuelle ou schéma heuristique, est une représentation graphique. Elle permet de présenter des connexions sémantiques hiérarchisées entre des idées, des mots ou des concepts intellectuels autour d'un thème central ou d'une question. 
L'utilisation de formes, de couleurs et de graphismes (illustrations, symboles) facilite cette mise en relation des idées.
Une carte heuristique peut être dessinée à la main ou grâce à un logiciel de dessin.
La carte heuristique a de nombreuses applications potentielles dans les domaines personnels, éducatifs et professionnels. Au niveau de la recherche documentaire elle peut aider à :

    •    la prise de notes :
    •    la préparation d'un exposé ;
    •    le brainstorming (remue-méninges) ;
    •    l'aide au résumé ;
    •    résumer un livre.
    •    la révision et clarification d'idées ;
    •    l'identification de mots clefs pour aider à cerner le sujet :
    •    la visualisation d'organisations complexes d'idées

- Exemple 1 : recherche heuristique sur la notion de paysage 1STD2A mars 2013 + fichiers pdf
http://arsalive.blogspot.fr/2013/03/paysage-recherches-documentaires-final.html

- Exemple 2 : prise de notes réunion éditions "au bout de la langue". Nantes.



- Exemple 3 : mise en forme schéma au service du sens. cf : "Images de pensée" Marie Claude Caraes et Nicole Marchand-Zanartu éditions RMN. 2011


Mark Lombardi (1951-2000)
La lecture des journaux et leur mise en fiches (plus de 15000) vont permettre à Mark Lombardi de remonter la chaîne des réseaux politico-financiers internationaux et des scandales qui y sont liés.
" J'appelle (ces compositions) "structures narratives" parce que chacune consiste en un réseau de lignes et de notes qui sont là pour raconter une histoire récente, qui, présente pour moi un intérêt comme la déroute d'une grande banque internationale, celle d'une compagnie d'exportation ou une banque d'investissement. Un de mes but est de cartographier l'interaction des forces politiques, sociales, économiques dans les affaires contemporaines.

Mark Lombardi (1951-2000)

Mark Lombardi (1951-2000)

Mark Lombardi (1951-2000)


Ted Nelson 1965. "L'illustration devait montrer la complexité des liens à laquelle l'utilisateur d'un ordinateur personnel devait faire face. Elle présente les interconnexions qui concernent un usager typique et académique - disons un historien. L'illustration prédit également la forme de l'email.


Henri Langlois. 1937. Schéma de pensée sur l'organisation de la future cinémathèque
RESSOURCES :
- Les 6 étapes de la recherche documentaire (esbi-montréal)
http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/projet/etape1.htm

Le partage de signets : http://www.cndp.fr/agence-usages-tice/que-dit-la-recherche/le-partage-de-signets-pour-la-collaboration-et-l-apprentissage-60.htm

Les cahiers pédagogiques : une recherche heuristique et ses avantages : http://www.cahiers-pedagogiques.com/Un-volcan-dans-tous-ses-etats

Développer une veille avec les flux RSS : http://www.sites.univ-rennes2.fr/urfist/node/311
séance 2 : recherche doc à la bibliothèque de l'école d'architecture de Nantes.

Comment noter les références documentaires :

En règle générale, on présente les références bibliographiques des documents dans l’ordre suivant :
1. dictionnaires – encyclopédies – ouvrages de référence
2. livres ou monographies
3. articles de revue ou de presse
4. publications de firmes
5. notes de cours
6. sites Internet
Comment noter les références d'un livre :
- le NOM (en majuscules) et le prénom de l'auteur,
- le titre du livre en italiques (si on prend note des références à la main, on souligne le titre du livre),
- le lieu d'édition (ville ou si pas d’indication de la ville, le pays),
- la maison d'édition,
- la date de parution,
- la collection (lorsqu'il y en a une),
- le nombre de pages si l'on se sert du livre entier (ex. 186 p.) ou le numéro des pages utilisées lorsqu'on ne prend qu'un extrait du livre (ex. p. 45 – 53).
Comment noter les références d'un article dans une revue :
- le NOM (en majuscules) et le prénom de l'auteur de l'article,
- le titre de l'article, entre guillemets français (chevrons - « ……….. »)
- le titre de la revue, en italiques, précédé de la mention « dans »,
- le numéro dans lequel est publié l’article,
- la date de publication
- la mention de la première et de la dernière page de l’article.
Comment noter les références d'un article trouvé sur Internet (= références électroniques) :
Le référencement des documents électroniques est encore relativement récent. C’est pourquoi il n’existe pas encore de règles aussi marquées que pour les documents « papier ».
- le nom de l’auteur (ou le nom du site dans lequel l’article est édité et son URL, c’est-à-dire l’adresse de la page d’accueil du site),
- le titre de l’article,
- l’URL de l’article (= l’adresse complète de la page sur laquelle l’article est édité) précédé de la mention « en ligne »,
- la date de création ou de dernière mise à jour (si elle est affichée sur le site)
- la date de consultation précédée de la mention « consulté le… ».
BONUS
L'utilisation de schémas heuristiques dans le processus de création d'une scénographie : outil de mise en forme de la scénarisation de l'exposition in : Les essentiels design intérieur (Pyramyd) Conception d'exposition.
Article Carte heuristique sur wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_heuristique

Travail d'organisation graphique des données dont on peut disposer :
Marc Vayer. 2011. Constellation des moyens. Organisation des moyens informatiques utilisés par l'auteur dans un cadre professionnel, personnel et associatif.

Exemple pour un exercice d'organisation des mots clefs du projet.

TSTD2A projet 75 heures 2019

« PROJET de 75h »LYCÉE LIVET / NANTES / PROJET de DESIGN et Arts Appliqués


SUJET
FRONTIERE
 
Concentration

PHASE 1 « préparatoire et de recherches » = 38 heures
> Appropriation du sujet
> Phase d’exploration
> Problématisation

ÉTAPE 1
  • “Ouvrir le champ des possibles” à partir de la notion proposée
  • « épuisement » des idées
  • réalisation d’une heuristie avec des qualités plastiques singulières (fond et forme intrinséquement liés)
  • visualisation de références en classe et premières recherches documentaires + appropriation individuelle sous forme d’analyses graphiques annotées
  • réflexion et questionnements prolongés en cours de philosophie
> cheminer vers l’appropriation, intérêts personnels

ÉTAPE 2
Explorations singulières : enquête, expérimentations plastiques, recherches documentaires
  • explorations plastiques, graphiques
  • recherches documentaires, références inspirantes
  • définition d’un terrain d’investigation, lieux, causes (en fonction des besoins présumés et de centres d’intérêts personnels)
  • enquête et analyse de la situation, de l’existant, du contexte : documenter une situation et/ou se documenter sur une situation, sous forme d’analyses graphiques annotées, photos, vidéos, interviews...
> vers des questionnements plus ancrés, induire des réflexions liées au design et aux enjeux contemporains

ÉTAPE 3
Problématisation
  • Vous poserez un problème, une question qui invite à être résolue dans le champ du design (au sens large) : « Un problème de design ou de métiers d’art est formulé. Il permet de situer un besoin, d’analyser une demande… »
  • Les propositions seront créatives, inventives, audacieuses, contemporaines. Formulation d’une problématique, dans un contexte spécifique et choix d’un domaine des arts appliqués
> vers l’expression de son cheminement, de sa démarche, des choix effectués...

Oraux d’évaluation de la phase 1 :
  • Faire part de son cheminement vers la problématisation
  • Exposer sa démarche et ses trouvailles
  • « work in progress » documenté = photos, croquis, maquettes, notes…
  • La démarche sera nourrie de références pertinentes et justifiées
  • Explication des choix effectués
  • Enoncer clairement sa problématique
Critères d’évaluation phase 1 :
> Les méthodes d’investigation mises en oeuvre sont pertinentes.
> Un problème de design ou de métiers d’art est formulé. Il permet de situer un besoin, d’analyser une demande, de synthétiser des informations
de différentes natures, d’explorer des modes d’intervention.
> Les méthodes de créativité identifiées, expérimentées et exploitées sont adaptées aux problèmes formulés.
> Les particularités d’un objet fonctionnel, d’un espace de vie, d’une communication et la compléxité de leurs systèmes sont identifiées.
> Les expérimentations plastiques sont menées en adéquation avec les intentions de création.

Plongée dans l'heuristie
C’est l’occasion d’une grand heuristie individuelle en pensant la frontière dans tous les domaines possibles. La visualisation heuristique va se concrétiser avec des moyens plastiques variés. Dans cette heuristie personnelle, chacun·e dégage une hiérarchie et en extrait un contexte (en fonction de centres d’intérêts personnels).



PHASE 2 « propositions formulées par l’élève » = 37 heures
> Recherches et propositions
> Ouverture, conclusion

ÉTAPE 1
Pistes créatives et hypothèses variées
  • effectuer le lien avec la phase préparatoire : synthèse de la phase 1 et plan d’action pour la phase 2 : axes de recherches
  • premières recherches et propositions de différentes pistes créatives (dans le domaine du design)
  • propositions d’hypothèses variées (réponses possibles à la problématique)
> effectuer des choix et tenter d’approfondir certaines propositions

ÉTAPE 2
Approfondissement d’hypothèses et ouverture
  • évolution de la recherche / développement
  • possibilité de sélectionner une ou plusieurs hypothèses, et d’approfondir la réflexion
  • ouverture (transpositions, déclinaisons, variantes) et conclusion
> idées exprimées sous forme de croquis, maquettes de principes, schémas, story-board, annotations, réflexions synthétiques, mots clés, synthèses.
> vers la présentation de ses propositions

>> Oraux d’évaluation de la phase 2 :
  • Faire part de son cheminement et présenter ses hypothèses (argumenter)
  • exposer sa démarche et présenter ses propositions de réponse à la problématique posée
Toutes les étapes sont balayées tranversalement par :
> les recherches documentaires analysées
> l’expérimentation plastique
> la prise de notes imagées
> les croquis d’intentions
> les maquettes de principes ou autres pièces volumiques
> les schémas
> les planches documentaires ou tendances
> l’illustration d’un propos
> le story-board d’un usage
> la mise en forme plus poussée d’une idée.

“rapport de synthèse et soutenance”
> Rapport de synthèse
> Soutenance orale (jury extérieur)

Critères d’évaluation phase 2 :
> Les étapes qui constituent les démarches de conception et de réalisation d’un produit ou d’une création sont judicieusement repérées.
> Ces démarches de conception ou de réalisation d’un produit ou d’une création sont exploitées et leurs logiques justifiées.
> Les solutions et les mises en oeuvre proposées sont pertinentes au regard des problèmes posés.
> Les modes de représentation traditionnels et informatiques sont maîtrisés et mis en oeuvre de



PLANNING et répartition des 75 h

PHASE 1 = 38 heures
• SEMAINE 1 du 14/01 au 15/01 = 6 h
• SEMAINE 2 du 21/02 au 22/01 = 7 h
• SEMAINE 3 du 28/01 au 29/01 = 8 h
vacances du 9 au 25 février
• SEMAINE 4 du 25/02 au 1/03 = 10 h
• SEMAINE 5 du 4/03 au 8/03 = 7 h
Oraux 1 AA-LV1 du 11/03 au 15/03 = 10 min par élève
Oraux 1 AA du 11/03 au 15/03 = 20 min par élève (10 min d’exposé + 10 min d’échanges)

PHASE 2 = 37 heures
• SEMAINE 1 du 18/03 au 22/03 = 11 h
• SEMAINE 2 du 25/03 au 29/03 = 11 h
• SEMAINE 3 du 1/04 au 5/04 = 11 h
vacances du 6 au 23 avril
• SEMAINE 4 du 23/04 au 26/04 = 4 h
• Oraux 2 du 29/04 au 3/05 = 20 min par élève (10 min d’exposé + 10 min d’échanges) > oraux 1 et 2 coef. 8 (jury Livet)
• Oraux 2 AA-LV1 du 29/04 au 3/05 = 10 min par élève

PHASE 3
• réalisation du dossier de synthèse entre le 6/05 et le 21/05
• soutenances, 3° oral (fin mai, début juin) = 20 min par élève (10 min d’exposé + 10 min d’échanges) > coef. 8 (jury ext.)