mercredi 4 mars 2015

[TSTD2A] Quelques liens sur les trames et la séparation quadri et impression offset

Quelques informations sur le procédé offset d'impression, la séparation quadri, les trames et la préparation des images pour l'impression, ce qu'on appelle le pré-presse.

----------------------------------------------
Sur le site d'Elisabeth Fays, des fiches claires sur le procédé d'impression offset et les opérations de pré-presse, dont des explications sur les trames. (Chaque document peut être téléchargée en PDF)
http://elisabeth.fays.pagesperso-orange.fr/cours/index.html

 ----------------------------------------------
Le très clair site profil.couleur
profil-couleur.com

----------------------------------------------

La page très complète du site du CERIG, hexachromie dont les principes de séparation et de trame.

Impression de points : 
  ElectroInk IndiChrome
Figure 19 - Impression de points :
ElectroInk IndiChrome



----------------------------------------------
 
Une infographie qui décrit le déroulement d'une impression Offset [Marc Vayer]
Illustration Marc Vayer

----------------------------------------------
De la Lithographie à l'Offset...



En avril et mai 2010, ce vidéogramme a été réalisé avec des étudiants BTS audiovisuels et communication visuelle du lycée Léonard de Vinci, regroupés avec d'autres sous le titre "Liberté d'impression".

----------------------------------------------
Sur le site "Do it Yvette" Un tutoriel pour des effets de trames très simple sur photoshop
http://www.doityvette.fr/tuto-un-effet-trame-dimprimerie-sous-photoshop/
----------------------------------------------
Photoshop CS6 par Pierre Labe (Eyrolles) sur Googlebooks 
 
 

lundi 2 mars 2015

María María Acha-Kutscher [FOCUS]

FEMEN, Brussels 2013

María María Acha-Kutscher. Lima-Perú, 1968. Feminist visual artist. Co-directs with Tomás Ruiz-Rivas the experimental art project Antimuseo. Lives and works between Spain and México.

The main focus of her work is the woman. "Herstory", the struggles for emancipation and equality, and the cultural construcction of feminity. Her work does not adhere to any particular language or style, nor is it identified with specific techniques or formats. Acha-Kutscher organizes her work in long-term projects, and for each one develops a unique language and methodology. She is possibly one of the few artists of her generation who defines themself as feminist, because of the political dimension of her work that plays a dual role: it is an artistic product in itself and also an instrument covers a social need and also contributes to political transformations.

Acha-Kutscher has shown her work in Internacional Interdisciplinary Congress on women: Women's World 2008, International Museum of Woman-IMO, Museum of University of Alicante-MUA, Centro de Arte Caja de Burgos, Museum of Modern and Contemporary Art of Santander y Cantabria-MAS, WORLD WOMAN, among others. She has also participated in Art Fairs as ZONA MACO (Mexico City, 2010), ESTAMPA, MADRID FOTO (2010), ARTESANTANDER (2011), MUNICH CONTEMPO (2011), ART LIMA and LIMA PHOTO (2013 and 2014).


ALFOMBRA ROJA, January 2014, Perú
In response to Charlie Hebdo attack in Paris. January 7, 2015
One of the protesters of DREAM DEFENDERS raises her arms and shout 'hands up, dont shoot' outside the James
Lawrence King Federal Justice Building where the U.S. Attorneys Office, Southern District of Florida, is located on
August 14, 2014 in Miami, Florida. The protesters say they want justice for Mike Brown, shot and killed by police
in Ferguson, Missouri on August 9. (Image: based on photo of Joe Raedle)
The FREE THE NIPPLE campaign is an equality movement that uses social media to fight against nudity
censorship laws in America.
Manifestante exigiendo el regreso seguro de los 43 estudiantes de la Normal de Ayotzinapa, que desaparecieron
hace semanas en la localidad de Iguala, Guerrero. Octubre de 2014, Ciudad de México.

dimanche 1 mars 2015

Séquence Tête à tête : lancement recherches

1STD2A Tête à tête
séance du 3 février. Lancement de la phase de recherches.
Anne-Claire Gillot / Marc Vayer


Dégrossir ensemble la manière dont on peut procéder pour améliorer la recherche autour du thème « propice à un tête à tête ».
La première partie de l'enquête en cours est terminée. [voir : http://arsalive.blogspot.fr/2015/01/chantier-sieger-sequence-tete-tete.html] En dehors des cours, vous pourrez continuer si vous le souhaitez en fonction de vos besoins.

A.C. Gillot : Qui veut bien lire la deuxième étape ?
— Typhanie :
Les outils :
  • Le dossier enquête
  • Un carnet format A5, papier machine (à fabriquer) :
  • Matériel maquettes
  • Silhouettes articulées (à fabriquer)
Recherches mobilier propice au tête à tête au sol :
Créer un mobilier hybride* pour 2, articulant surfaces molles (coussins,mousses) et surfaces rigides (coques ou plans)

*Mobilier hybride : entre tapis, coussin et assise
Mobilier propice au tête à tête :
  • en extérieur (pique-nique, lecture, bain de soleil...
et/ou
  • en intérieur (regarder un film, grignoter, discuter….)
  • Stabiliser, amortir le corps ?
  • Déployer l'objet ? (articuler différentes parties)
Rechercher : explorer plusieurs pistes. Tâtonner, ne pas proposer une solution finale, mais des ébauches d’hypothèses qui évoluent.

Recherches par maquette (petite échelle) et prise de note (croquis, mots clés) sur carnet
Utiliser le dessin et le volume comme un outil de recherche.

  • - surfaces molles : tissus, feutres, coton, mousse, papier bulle…
  • - surfaces rigides : cartons (plans), pâte à modeler ou moulage plâtre (coque)

— A.C. Gillot : Il  y a donc l'idée qu'on explore plusieurs pistes : proposer des ébauches d'hypothèses qui évoluent. Qu'est-ce qui est important à prendre en compte ?
— Carole : accueillir deux personnes
— A.C. Gillot : et qu'il y ait une interaction (couple, enfants, adultes, ça reste ouvert)
— A.C. Gillot : Il n'y a pas d'indications que le mobilier doive être dans le jardin, dans un salon, etc. C'est à vous de faire le choix. Donc deux personnes en interaction. Qu'est-ce qui est important aussi qu'il ne faut pas laisser de côté ?
Pauline : l'ergonomie, il faut que ça ait la forme du corps
— A.C. Gillot : alors, ça, c'est déjà une solution, pour être à l'aise ou pas. L'ergonomie doit être envisagée mais pour répondre à quel besoin ?
— le confort. — oui.
— A.C. Gillot : D'autre points à ne pas laisser de côté, d'autres contraintes à prendre en compte ?
— composé de plusieurs partie ?
— A.C. Gillot : vous êtes sûrs ? "Composés de plusieurs parties", c'est déjà une solution pour le rendre hybride. Exemple dans ce qu'on a vu hier, 2 fonctions assis + … Il y a donc plusieurs solutions pour hybrider : fonctions, formes, composition, … + pas de contraintes liées au contexte d'utilisation, c'est ouvert.

figurines déjà réalisées précédemment
— A.C. Gillot : Maintenant, par rapport à la démarche. Vous avez le carnet A5, des figurines articulées, et on vous propose pour engager cette recherche d'utiliser le dessin ET la maquette ; je vous montre un début de projet que j'ai réalisé.


Un croquis de principe avec des adultes. + différentes postures qui amène à une maquette n°1 (maquette de recherche avec petit personnage pour se rendre compte des proportions)

Premiers croquis
maquette n°1
Grâce à la maquette, je me suis rendu compte qu'il fallait un coussin, peut-être qui bouge sur des rails. = maquette n°2

maquette n°2
Croquis prolongement

puis maquette n° 3 avec un mouvement pendulaire latéral + une maquette moulage avce du papier et de la colle à tapisserie.


Les croquis donnent les idées et la maquette questionne les proportions et puis on fait évoluer les dessin à côté qui fait de nouveau intervenir sur la maquette.
Donc, on utilise absolument la complémentarité maquette / dessin.

— A.C. Gillot : Quand on vous demande de tâtonner, qu'est-ce que vous comprenez à cette question d'exploration, d'évolution ?
- Maëlle : Au lieu de s'arrêter à une idée fixe, …

— A.C. Gillot : Oui, mobilité de la pensée, on ne valide pas forcément une piste en essayant d'arriver à un produit fini mais on cherche plusieurs possibilités.
Ce n'est pas facile de se situer et de se demander si ce que je fais est assez riche.

— A.C. Gillot : Comment pourriez vous faire de façon autonome pour déterminer si vous êtes bien dans cet esprit d'exploration ?
— Léa : Il faut se poser des questions sans cesse…
— Oui, mais comment ? Une des réponses, c'est de schématiser l'arborescence de votre recherche au fur et à mesure., reconstruire l'itinéraire que vous prenez à partir de la demande.
Chacun à une manière d'entrer dans la demande.
— Souraya : Vous êtes parti avec : « se balancer ».

— A.C. Gillot : Oui, ça a généré une première idée : cheval à bascule en face à face. Puis en prolongeant la réflexion, une autre maquette mais en fait c'était le prolongement de l'idée de base "coussin à glissière").
Puis, je suis reparti sur la bascule : une autre façon de se balancer : latéralement. Je peux maintenant en trouver plein d'autres.

2 cheminements à éviter.
— Cassandre : Où peut-on s'arrêter alors dans la recherche, dans la précision ?

— Malo : On ne fini pas quelque chose, que des recherches ?
— A.C. Gillot : Oui, on ne vas pas du tout sur un prolongement de type prototype.
— Léa : à chaque idée une maquette ? Réponse : dessin et maquette sont associés
— Maëlle : garder une trace de la maquette, par exemple dans le cas de l'utilisation de la pâte à modeler. Réponse : oui, garder une trace des étapes, bien-sûr.

— A.C. Gillot : Le dessin et la maquette servent à trouver des solutions et pas à expliquer.

Anne-Claire Gillot au terme du lancement de séance

jeudi 26 février 2015

Chantier Venise 2013/14 : Les vidéos (enfin !)

 

Nous avions laissé les vidéos des "théâtres de papier" dormir tranquillement au fond d'un disque dur externe. Les voici désormais accessibles.

Ici, le récapitulatif du chantier Venise

dont :

Les vidéos (1 mn de manipulations/présentation )











lundi 23 février 2015

Fouilles d'Auvours : sur le site


























samedi 21 février 2015

Séquence Cordeliers : sujet et documentation

CC1 - Diorama 2D

Un travail d'illustration qui consiste à reconstituer la vie dans et autour du couvent à l'une des dates classiques pour situer la fin du Moyen-Age : 1453.

Le sujet


1/
Lancé juste avant les vacances de Noël : séances apport collectif de beaucoup de documentations à organiser et exploiter. Apporter docs pour lundi 12 janvier. Constitution d'une bibliothèque interne. 2 heures de mise en œuvre. Belle organisation collective.





2/
Choisir un des nombreux aspects potentiels à traiter : moment de vie religieuse à l'intérieur du Couvent, prédication à la porte du Couvent, regroupements de laïcs dans le couvent, gestion quotidienne (repas, jardin, etc.) dans le Couvent, construction/entretien d'une partie du couvent, parcours jusqu'à la Cathédrale, vues de la vie quotidienne dans le quartier, passage d'un convoi officiel porte St Pierre, etc…

Qqs exemples de scénarios choisis par les élèves :
J'ai dans un premier temps consacré mes recherches au Moyen-Age en général, la façon dont étaient habillées les différentes personnalités, les paysans, les nobles, les membres du clergé, leurs différentes coiffes, leurs habitudes alimentaires, leur quotidien.
J'ai ensuite continué mes recherches en m'informant sur le réseau des rues, la façon dont elles étaient agencées, le sol, les maisons, les marchés et les différentes personnes qu'on pouvait y rencontrer, comme les marchands ou les moines mendiants.
Mon scénario : Le prêche d'un moine franciscain (appelé Cordelier) devant le couvent. L'anachronisme que je compte insérer dans ce scénario serait que le moine prêcherait le prêche de "Panneloux" dans La peste d'Albert Camus, livre écrit au XXème siècle.
----------------------
Le scénario : Les cordeliers appartenant à l'ordre des franciscains, vivent pauvres. A la place de recevoir la dîme, l'impôt pour le clergé, ils mendient et reçoivent de la nourriture dans la rue. On assisterait donc à une scène où deux moines mendieraient dans la rue, avec des habitants du quartier leur donnant des fruits, des légumes, du pain. La rue serait proche du ciuvant, étroite, sale et animée (enfants, animaux,...)
Mes rercherches étaient essentiellement graphiques. Je pense avoir fait suffisamment de croquis pour reconstituer la scène : j'ai recopié la tenue d'un moine, recevant la dîme sur democratie-royale.org. J'ai aussi recopié la tenue d'un cordelier sur le site auxerre-historique.free.fr. Un article sur heraldie.blogspot.fr (l'article s'appelle monachisme et héraldique), avec ses nombreuses illustrations traitant de la vie des moines et le clergé au Moyen-âge, m'a beaucoup aidé.
d'autres recherches m'ont permis de comprendre le fonctionnement de l'accès à la nourriture des moines, par exemple avec la dîme. J'ai donc vu quels produits étaient donnés, qui les recevaient, etc. Les sites précédemment ainsi que histoiredelafrance.e-monsite.com et wikipedia ont été les sources de ces informations.
Mais c'est principalement le magazine "Sciences et vie" sur Notre-Dame de Paris qui m'a aidé à comprendre et à retranscrire (dans le futur) l'ambiance de la rue à cette époque.
Enfin, le "bilan" sur les recherches n'a fait qu'améliorer et affiner mes recherches.
---------------------- 


----------------------
Mon scénario : Je voudrais représenter l'arrêt des activités et le rassemblement du peuple lors de l'appel à la messe, aussi bien dans la ville que dans le couvent, grâce à un angle de vue précisément choisi.
J'ai réussi à trouver assez de plans et d'images pour avoir une idée assez claire de l'apparence et de l'organisation du couvent au 15ème siècle. De plus, j'ai aussi conscience de l'état de la ville ainsi que de ses habitant à cette époque.
Quand à la messe, elle était obligatoire le dimanche et jours fériés depuis le 5ème siècle, et annoncée par les cloches 30 mn et 15 mn avant son commencement. Elle était menée en latin et français et se déroulait dans la nef principale, c'est à dire la plus imposante. Environ 500 familles venaient assister à l'office dans cette paroisse. En effet, les cordeliers étaient très appréciés. Ils étaient reconnaissables à leur robe grise, presque noire. Pour finir, je n'oublie pas que l'espérance de vie au Moyen-Age était de 30 ans.
---------------------- 
Idée de scénario au départ : Pâques / Noël (dans la nuit ?)
Partant de l'idée que la fête se passerait à l'extérieur (dans la rue), j'ai fait de nombreuses recherches sur l'architecture de la ville médiévale.
- Sur internet, wikisource de la bibliothèque libre, dico des raisonnés de l'architecture française = maisons  colombages.
- dans les livres : cahiers de sciences et vie, notamment pour les illustrations de F. Moireau, la France médiévale, Encyclopédie junior = description des rues.
J'ai aussi effectué des recherches autour de la place des fêtes religieuse à l'époque. Je me suis là concentrée sur les livres de la bibliothèque commune.
- la fête de noël au Moyen-Age
- fêtes non religieuse comme le carnaval
- la signification des fêtes religieuse
J'ai effectué des recherches moins importantes en ce qui concerne le couvent des Cordeliers. Mais j'ai trouvé des informations sur l'ordre de mendiants et sur celui des franciscains, informations sur les tenues vestimentaires et la provenance de leur nom.
Enfin, plus rapidement, j'ai observé le style vestimentaire des habitants de la ville au Moyen-Age. + pèlerins.
- wikimini/vêtements-moyen-age = frise chronologique de la mode à travers les âges, des gaulois à Louis 13.
3/
Réaliser (après choix personnels justifiés) un diorama 2D simple en 5 plans [1 plan de fond + autres plans formes découpées].


Extrait cahier de bord Emilie

Extrait cahier de bord Margaux